close
close

Une petite maison individuelle qui a tout d’une grande: l’alternative à l’appartement en copropriété

Le printemps montre le bout de son nez et la nature sort de sa torpeur. La joie se lit sur le visage de Serenella Riedi et de Peter Haas: dans une semaine, ils emménageront dans leur propre maison!

Un escabeau sous le bras, le dernier artisan quitte les lieux. Le rêve est devenu réalité. En compagnie des maîtres d’ouvrage, Serenella Riedi et Peter Haas, nous dévouvrons la maison. Dans le couloir, le sol est encore protégé afin d’éviter que la poussière ne se propage. Nous ôtons nos chaussures et commençons notre visite par la cave. A l’origine, un encorbellement était prévu, à proximité de l’escalier. Mais cette réalisation s’est révélée être peu stable et trop volumineuse. Peter Haas et Serenella Riedi y ont finalement renoncé. Ils sont très contents du résultat: «Je suis vraiment heureuse», déclare Serenella Riedi, ajoutant avec fierté qu’elle a peint elle-même le sol. Mais ce n’est pas tout: c’est une cave particulière, pourvue d’une porte de protection fabriquée spécialement. Le couple peut ainsi l’utiliser pour leurs loisirs: tous deux font du tir sportif. Ils sont passionnées par les armes de précision – les pistolets, en l’occurrence. Peter Haas est enthousiaste. Depuis que son épouse l’a inscrit à un parcours de tir dynamique voilà huit ans, l’ambition ne l’a plus quitté. «Ce sport est passionnant et jamais ennuyeux», affirme-t-il, les yeux brillants et en parcourant fièrement du regard leur installation d’entraînement. C’est ici que les deux champions suisses s’exercent au tir dynamique au pistolet à air comprimé.

La technologie solaire en complément de la pompe à chaleur

Quittant la cave, nous pénétrons dans le local technique, équipé d’un lave-linge et d’un sèche-linge ainsi que d’une pompe à chaleur. Nos nouveaux propriétaires ont déjà des projets: ils souhaitent compléter la pompe à chaleur par une installation solaire; dans ce but, les tubes sont déjà prêts. Ils ont également pensé au chat: l’entrée de la cave comporte une chatière pour que le petit quadrupède puisse aller et venir en toute liberté. De retour au rez-de-chaussée, nous contrôlons les murs, le sol et les plafonds, puis descendons les stores: tout fonctionne à merveille. La pièce à côté de l’entrée de la maison, Peter a prévu de la réserver au bricolage. Là, il va consacrer ses loisirs à réaliser des voitures télécommandées, à moteur à essence ou électrique. Cela lui procure plus de plaisir que la lecture ou la télévision, nous confie-t-il, alors que nous parvenons à la salle de bain. La salle de bain possède une douche à jet de pluie Grohe et un WC douche Geberit – à télécommande, évidemment. «Une fois que l’on a essayé, on ne peut plus revenir à l’ancien système», s’esclaffent-ils, avant que Serenella n’attire notre attention sur les joints: le soin avec lequel les artisans ont travaillé la remplit d’aise.

Douche à effet pluie pour l’effet bien-être

C’est un hasard si leur choix s’est porté sur une maison, «comme si c’était tombé du ciel», sourit Serenella, qui au départ avait plutôt l’idée d’acquérir un appartement. Mais juste avant de signer le contrat, la situation a changé. Un collègue de tir a convaincu Peter des avantages d’une maison individuelle. Serenella a d’abord vivement réagi: «Tu es malade, tu sais bien que c’est très cher!». Mais peu à peu, l’idée a fait son chemin. Et aujourd’hui, une petite semaine les sépare du déménagement. La relation avec la maison s’est développée au fil des jours, pour ainsi dire tuile après tuile. «Elle est petite, mais chouette. Elle nous plaît énormément», confie Peter.

Une maison construite par les meilleurs artisans

Sa compagne surenchérit en ajoutant que la qualité de vie et le plaisir inhérents à une maison ne dépendent pas de sa grandeur. Ils ont fait le bon choix, ils n’ont aucun doute à ce sujet! Et ceci, même s’ils n’ont guère eu le temps de comparer. Swisshaus leur a d’emblée semblé très professionnel. Et le conseiller à la clientèle, Remo Hunziker, a fini de les convaincre par le sérieux de sa présentation. Leur intuition ne les a pas trompés! «On entend tellement de choses!», déclare Peter. «Pour cette raison, je suis bien content que Swisshaus ait assumé la coordination et la responsabilité du projet. Swisshaus a les contacts qu’il faut et gère l’ensemble avec beaucoup de professionnalisme.» Nos deux tireurs sportifs saluent le choix des artisans. Qu’il s’agisse du carreleur, du plâtrier ou de l’installateur sanitaire, tous ont remarquablement bien œuvré. Cela réjouit bien sûr également le chef du chantier, Markus Tanner, qui a mandaté ces artisans: «Mon objectif, c’est de toujours engager les meilleurs.» Il est indéniable que dans ce projet aussi, il y est parvenu!

«Je suis vraiment heureuse.»

Serenella Riedi