close
close

Conseils pour l’hiver: réduire votre facture de chauffage

Nous allons vous montrer comment une bonne aération prévient l’apparition de moisissures dans votre logement et vous permet d’économiser l’énergie.

Dès que la température intérieure descend au-dessous de 20° C, la plupart des foyers suisses commencent à enclencher le chauffage. Plus l’hiver est long et froid, plus la période de chauffage perdure. Le chauffage doit parfois rester allumé d’octobre à avril avec, à la clé, une facture d’autant plus lourde. Heureusement, quelques astuces simples permettent d’abaisser le coût du chauffage.

Conseil 1: éviter les moisissures en aérant correctement

Une aération correcte et suffisante empêche l’apparition et la propagation des moisissures sur les murs. Cela contribue à instaurer une atmosphère saine dans les pièces et à préserver les finances. En effet, l’élimination des moisissures étant un processus fastidieux et coûteux, il est préférable de prévenir leur apparition en aérant correctement. Si la maison n’est pas dotée d’un système de ventilation, il est important d’alimenter la maison en air frais, surtout durant la saison froide.

En transpirant, les occupants d’un logement rejettent de l’eau de condensation dans l’air ambiant. De plus, les douches, les bains et la cuisine dégagent de l’humidité supplémentaire. Ainsi, l’air ambiant se retrouve en permanence humidifié. Et quand la température ambiante commence à descendre en hiver, le risque d’apparition des moisissures est plus élevé. En effet, l’air froid ne peut pas absorber l’humidité aussi bien que l’air chaud en été.

Conseil 2: aérer correctement pour économiser l’énergie

Pour garantir l’échange d’humidité dans l’air ambiant, il est important d’aérer correctement et suffisamment, surtout en hiver. L’idéal est d’aérer entre 4 et 5 minutes deux fois par jour durant la saison froide. Il faut veiller à ce que toutes les fenêtres et les portes intérieures soient entièrement ouvertes. C’est le seul moyen de renouveler l’air ambiant en peu de temps dans son intégralité ou presque. En revanche, le fait de laisser les fenêtres en permanence basculées n’est pas une bonne solution pour aérer. En effet, les murs se refroidissent ce qui entraîne une plus forte consommation d’énergie.

Il convient d’éteindre les radiateurs pendant l’ouverture des fenêtres. Même si les pièces se refroidissent temporairement, la température retrouve son niveau antérieur assez rapidement grâce à la surface couverte par un chauffage au sol.

Conseil 3: économiser encore plus d’énergie avec une cheminée

Dans l’obscurité et la froideur de l’hiver, rien de tel que de se mettre à l’aise entre ses quatre murs. Sans parler du plaisir d’entendre le feu crépiter et de profiter d’une chaleur agréable pour ceux qui disposent d’une cheminée. Les bougies permettent également d’instaurer une atmosphère chaleureuse. Et le chauffage au bois dans la cheminée représente une source d’économie d’énergie supplémentaire. Cela vaut le coup de récupérer du bois de chauffage tout au long de l’année et de le stocker au sec. Mais pour préserver la teneur en oxygène de l’air ambiant, il importe là encore d’aérer régulièrement lorsqu’une cheminée ou des bougies sont utilisées.

Revenir