close
close

Un vrai chez-soi

Dans le jardin de cette maison familiale poussent des pommiers, des poiriers et des cerisiers; à l’intérieur, tout est au goût de Gisela Santschi et d’Andreas Brauchli. Un sentiment de bonheur souligné par des formes claires, de l’espace et du soleil.

«Nous sommes vraiment chez nous», affirme Gisela Santschi, en promenant son regard dans la pièce. Elle a souvent déménagé, mais aujourd’hui, la vie de famille prime tout. Avec son compagnon Andreas Brauchli et ses deux filles, elle a finalement réalisé son rêve d’habiter sa propre maison. Cet espace protégé est important pour la famille. Des fruits et des légumes poussent autour de la maison. «Il suffit de sortir de la cuisine et de les cueillir», s’enthousiasme notre jardinière amatrice.

Conçue pour les enfants

Gisela Santschi et Andreas Brauchli ont recherché un terrain à leur convenance pendant une année et demie. Quand ils ont finalement déniché leur terrain actuel, ils ont tout de suite su que c’était le bon choix. Le lieu est bien desservi en termes de communications et l’école est proche. La famille est toujours restée au centre des préoccupations: chaque

enfant a sa propre chambre, les carrelages du rez-dechaussée sont d’un entretien facile. Et grâce à la cuisine ouverte, la maîtresse des lieux sait toujours ce que les enfants font. En outre, pour leur sécurité, des fenêtres verrouillables ont été installées, de même que des grillages vissés à la cave.

Toits plats proscrits

Les futurs propriétaires souhaitaient une maison avec des pièces et des lignes claires. «Toutefois, les toitures plates ne sont pas notre genre», déclare Gisela Santschi. Dès le début, le couple a recherché une maison traditionnelle avec un toit à deux pans. Respectueux de l’environnement, ils ont équipé leur maison de tubes vides pour une éventuelle installation solaire et ont construit selon la norme Minergie. La ventilation de confort est réglable individuellement dans chaque chambre – dans leur dernier appartement loué, ce n’était pas le cas. «Je continue pourtant d’aérer», dit en riant cette mère consciencieuse.

Des teintes discrètes, une décoration artistique

Dans la cuisine, les surfaces de travail sombres en granit et le revêtement en contreplaqué en hêtre captent le regard. Contrairement aux autres pièces, celle-ci a fait l’unanimité. Un poêle suédois relie la salle à manger et le séjour. Comme dans les autres pièces, les propriétaires ont aussi veillé à ce que le séjour comporte des teintes discrètes et harmonisées. La mère fait volontiers profiter la maisonnée de son sens artistique en confectionnant des objets décoratifs. «La pièce aurait pu être encore plus grande», déclare-t-elle. Mais la famille est très satisfaite du résultat.

Miser sur la sécurité

L’accompagnement de Swisshaus tout au long du projet est salué. Le rôle d’une entreprise générale est de guider et de décharger les clients tout au long de la construction. La décision de choisir Swisshaus repose sur les bonnes expériences faites par un beau-frère avec cette entreprise ainsi que sur la réputation de cette dernière. D’un point de vue financier également, le couple se devait de miser sur la sécurité, avec un plafonnement des coûts fixé à l’avance. Tous deux se sont sentis en confiance; ils n’ont eu aucun problème avec les artisans et que très peu de cas sous garantie.

Le parfum de la liberté

«Nous avons réalisé une maison où il fait bon vivre. Nous avons tout ce dont nous avons besoin: de l’espace et beaucoup de soleil. C’est notre luxe», dit Gisela Santschi. Ils sont plus indépendants que dans un appartement loué et peuvent agencer leur intérieur sans devoir demander des autorisations. Et les enfants sont libres de courir autour de la maison. La maison est belle, mais également la vie de famille: «Avoir une famille est une belle chose, mais cela nous place sans cesse devant de nouveaux défis.»

«Nous avons réalisé une maison où il fait bon vivre.»

Gisela Santschi