close
close

Une maison pour Elvis Presley

Une passion pour Elvis Presley accompagne le propriétaire depuis sa plus tendre enfance. La collection de souvenirs du «roi du rock’n’roll» confère un charme particulier à cette demeure équipée d’une salle d’exposition et d’un home cinéma que le maître des lieux a fait construire selon ses propres souhaits. Le «King» vit – dans le cœur et dans la maison de son fan.

Il les a tous rencontrés: il connaît Priscilla, l’ex-femme du King, ainsi que sa fille Lisa-Marie et s’est déjà retrouvé sur scène avec des membres du groupe. Ce fan inconditionnel a également organisé des expositions exceptionnelles. Remo Schnarwiler a désormais réalisé son rêve à Aesch, une commune du canton de Lucerne, et construit sa propre maison qu’il a agrémentée d’une salle d’exposition et d’un cinéma. Il est fier que sa remarquable collection, l’une des plus importantes en Europe, ait trouvé un toit digne de ce nom. Pour cela, il a acheté un terrain de 3000 m² à l’un de ses clients. Un investissement durable qui lui tenait à cœur. Le maître d’ouvrage à l’imagination débordante a enrichi le projet de ses idées.

Une planification «faite maison»

Le futur maître des lieux savait pertinemment ce que devait contenir sa maison. Il s’est donc acheté un logiciel de CAO et a dessiné son projet durant ses vacances, selon ses Reportage clients propres idées et sans même disposer de connaissances techniques approfondies. Parmi ses souhaits les plus chers: disposer d’une salle d’exposition capable de contenir tous ses précieux objets de collection. Son exposition privée permet en effet de partager la vision du roi du rock’n’roll. Une myriade de documents, de CD, de films ainsi que des tenues de scène sont entreposées dans des vitrines et des armoires. Un accès direct relie son espace d’exposition situé au sous-sol à la salle de cinéma et à la cabine du projectionniste derrière une vitre à effet miroir.

La salle d’exposition est entièrement dédiée à Elvis.

Au rez-de-chaussée, il a procédé à une séparation entre le salon et la cuisine. D’une part, en raison des odeurs: «On sent l’odeur d’une fondue même après plusieurs jours», explique le maître d’œuvre. D’autre part, grâce à cette séparation, les enfants de ses invités peuvent regarder un film tandis que les adultes discutent tranquillement autour d’un verre de vin dans la cuisine ouverte ou dans la salle à manger contiguë. La séparation des pièces permet d’aménager différents espaces de rencontre.

Pour le chauffage, priorité à l’indépendance

L’équipement de la cuisine est contemporain et haut de gamme, même si le propriétaire des lieux ne prépare que rarement des plats chez lui. Au plafond brille un lustre au design actuel et la cheminée moderne du salon n’a servi que deux fois depuis l’emménagement. Toutefois, il ne souhaitait pas y renoncer afin de rester autonome en cas de panne du système de chauffage. Remo Schnarwiler a également attaché de l’importance à un chauffage par le sol, très agréable et alimenté par une sonde géothermique. Son prochain projet s’inscrit dans la même veine, c’est pourquoi il fera ajouter des panneaux solaires et une installation photovoltaïque.

Remo Schnarwiler ne souhaitait pas avoir de grandes surfaces vitrées, mais plutôt des bandes de fenêtres étroites qui, selon lui, protègent davantage du regard d’autrui. Quant aux couleurs, il a d’abord misé sur le blanc. «C’est une couleur intemporelle et neutre, on peut la combiner à souhait et on ne s’en lasse pas.» Quelques touches de rouge par-ci par-là accentuent les contrastes.

Une oasis de bien-être à la maison

La grande surface vitrée matifiée inonde le couloir de la lumière du jour. A l’étage, des plafonds modernes en bois créent une atmosphère chaleureuse et conviviale. L’une des ailes de la maison abrite deux chambres à coucher par lesquelles on peut accéder au balcon ainsi qu’une salle de bain avec douche à l’italienne et dressing adjacent. L’autre aile répond aux besoins du propriétaire en matière de bien-être: sauna haut de gamme, salle de repos avec écran plat et chaise longue, mini-piscine remplie d’eau glacée, une douche à vapeur à l’extérieur et sur le balcon, avec un jacuzzi ainsi qu’une douche extérieure. Depuis qu’il dispose d’un tel luxe chez lui, Remo Schnarwiler ne ressent plus la nécessité de passer ses vacances dans un spa. «Je n’en ai plus besoin, j’ai tout ce qu’il faut chez moi», ajoute-t-il. La terrasse abritée donne sur le sud-est, elle offre un cadre idéal pour passer de longues soirées à se prélasser dans des meubles en rotin ou pour déguster de délicieuses grillades autour d’une table accueillante.

Un partenaire à toute épreuve

Quand il gère ses projets, Remo Schnarwiler tient compte des besoins de ses clients. C’est pourquoi il souhaitait lui aussi avoir un spécialiste à ses côtés. Il s’est donc tourné vers l’entrepreneur général Swisshaus. Il savait qu’il n’aurait qu’un seul interlocuteur – que ce soit pour les conseils, la planification, la conception et la garantie. Les plans qu’il avait imaginés lui-même ont été analysés et adaptés par des professionnels. Swisshaus a ensuite entrepris les calculs statiques de la maison par le biais d’un ingénieur ainsi que les formalités nécessaires à la demande du permis de construire. D’ailleurs, il ne tarit pas d’éloges pour le responsable du chantier Theo Imfeld. Sa manière de travailler à la fois précise et décontractée, ses connaissances et son engagement ont impressionné le maître d’ouvrage. C’est avec plaisir que l’équipe Swisshaus de Hochdorf a réalisé le rêve d’un homme passionné.

Un résultat qu’il présentera également aux classes d’école ainsi qu’aux animateurs de radio. Il est toujours heureux de partager son savoir avec eux et se réjouit de l’intérêt inébranlable que suscite son idole, même après tant d’années. Le 8 janvier 2015, Elvis Presley aurait 80 ans. Le spécialiste en assurance en est convaincu: «Cela va certainement être célébré dans les médias.» Très satisfait, le maître d’ouvrage se réjouit déjà à l’idée d’entamer ses nouveaux projets.